La psychologie du poker

Le poker est un sport beaucoup plus mental qu’il peut y paraître. Plusieurs faits le montrent.

Pas de rationalité globale

Au poker, il n’y a pas une façon de jouer et une façon de penser. Chaque joueur à sa logique selon ses envies et ses besoins. Cette logique personnelle se caractérise selon les mains que le joueur va suivre, le montant et ses relances.

La rationalité subjective du joueur de poker découle de deux facteurs : sa motivation et ses connaissances du jeu.

Selon que le joueur est là pour gagner de l’argent ou s’amuser, son jeu va s’en ressentir. Un joueur avide d’argent sera agressif et misera beaucoup. Un joueur pour le fun bluffera plus et sera moins concentré dans son jeu.

Un joueur qui n’a pas les bases du poker va suivre une logique tronquée, et fait sur son expérience personnelle. Si un adversaire à toucher avec une quinte ou un brelan, il pourrait penser que c’est une main gagnante à coup sur.

Pour se connaître, il faut s’analyser

Pour savoir quel joueur de poker vous êtes, il faut vous poser plusieurs questions :
pour quoi vous jouez ? Pourquoi êtes-vous venus au poker ? Que connaissez-vous du poker ?

Selon vos réponses, vous saurez alors qui vous êtes réellement autour d’une table de poker.